Les produits chimiques ajoutés à l'eau, sont-ils cancérigènes ?

On sait très bien aujourd'hui que le cancer peut résulter d'une multitude de causes. Effectivement, toute substance toxique et tout agent irritant peuvent à la longue, produire le cancer. Ce dernier se déclare plus ou moins rapidement selon la résistance de base de l'individu. Plus quelqu'un possède une bonne hérédité, plus grandes sont ses chances de s'en tirer sans trop de problèmes.

Une étude gouvernementale américaine condamne l'eau potable.

Une étude gouvernementale réalisée aux États-Unis démontre sur un plan statistique que certains produits chimiques ajoutés à l'eau de consommation constituent une cause importante dans l'incidence du taux de cancer. Ces cancers se manifestent surtout au niveau de la vessie, de l'intestin et du rectum.

C'est principalement le chlore qu'on ajoute à l'eau qui serait incriminé ici. Les chercheurs américains, oeuvrant pour le compte du Conseil présidentiel sur la qualité de l'environnement, en sont venus à cette conclusion après avoir examiné des milliers de certificats de décès dans cinq États différents. C'est ainsi qu'on a pu relier les décès dus au cancer de la vessie, de I'intestin et du rectum à la chloration des eaux de consommation.

Dans certaines villes où l'on ajoute beaucoup de chlore à l'eau on a pu constater un taux de cancer deux fois plus élevé que dans celles où l'eau ne contient pas de chlore. On estime, aux États-Unis, parmi les gens qui meurent de cancer, qu'une personne sur cinq est atteinte au niveau des voies urinaires ou de l'intestin.

Le chlore donne naissance à la formation de poisons

Le fait d'ajouter du chlore à l'eau de consommation présente évidemment des avantages. Cette pratique entraîne la disparition de certains microbes, permettant ainsi de contrôler la typhoïde et la diphtérie.

Cependant, ce chlore peut se combiner avec certaines substances naturelles contenues dans l'eau pour former du chloroforme. Cette dernière substance est hautement cancérigène. Le chlore peut également donner naissance à d'autres substances très toxiques en se combinant avec des produits organiques. C'est le cas du trihalométhane qu'on identifie également comme étant hautement cancérigène. Même présent en très petite quantité, le trihalométhane est dangereux. Il ne doit pas se trouver à une concentration de plus de 100 parties par milliard dans l'eau de consommation.

Jean-Marc Brunet