Quelle est la forme de minéraux assimilables par l'homme ?

Faut-il comprendre par ce titre qu'il existe des minéraux qui sont plus évolués que d'autres? Oui! Certains minéraux sont effectivement évolués; d'autres ne le sont pas. Les minéraux évolués sont ceux qui se retrouvent dans la matière vivante. Ce sont ceux que la plante a puisés dans le sol et qu'elle s'est appropriée pour en faire sa propre substance vitale.

Les minéraux évolués sont donc ceux qui ont été fixés dans la matière vivante. Ils se trouvent principalement dans les feuilles vertes (chlorophylle) des plantes. Voici d'ailleurs ce qu'on peut lire à ce sujet dans le deuxième tome de l'Encyclopédie universelle de Marabout: «Seules les plantes vertes sont en mesure de transformer, directement, dans leurs tissus cellulaires, les matières inorganiques puisées dans leur entourage, en substances organiques; et cela, sous l'action de la lumière solaire. Elles sont autotrophes (étym.: se nourrissant elles-mêmes), c'est-à-dire que, pour leur nourriture, elles ne dépendent pas d'autres êtres vivants. Par contre, tous les animaux sont contraints de chercher des combinaisons organiques toutes préparées, qu'ils tirent, soit directement (les herbivores), soit indirectement (les carnivores) des plantes vertes. On les appelle autotrophes ou hétérotrophes (étym.: se nourrissant d'autres êtres vivants). Les plantes vertes sont donc seules à produire de nouvelles substances organiques et le règne animal tout entier vital dépend du monde végétal.»

La grande conclusion qu'on doit tirer de cette explication fondamentale est la suivante: c'est dans les végétaux que nous trouvons les minéraux évolués dont notre organisme a besoin pour maintenir un haut niveau de vitalité. Les minéraux inorganiques nous conviennent à un moindre niveau. Ceux que nous pouvons utiliser facilement sont les minéraux organiques contenus dans la matière vivante.

On a là, soit dit en passant, une justification partielle de l'utilisation de l'eau distillée.

Les minéraux de l'eau provenant des cours d'eau, des sources et des puits, conviennent moins à notre organisme puisqu'ils sont inorganiques, n'ayant pas passé par la matière végétale vivante.

Jean-Marc Brunet