L'eau distillée, préférable pour l'élimination des calculs rénaux ?

Les calculs rénaux constituent toujours de sérieux problèmes.Les gens qui en sont affectés, s'orientent tôt ou tard vers des complications relativement graves. Il est donc important de savoir quoi faire pour les prévenir ou cesser d'en produire.

L'alimentation et les calculs rénaux

Des changements dans la façon de s'alimenter s'imposent nécessairement à tous ceux et celles qui ont tendance à faire des calculs rénaux. La formation de ces calculs indique justement que quelque chose ne va pas dans l'alimentation de la personne qui les produit.

Il existe évidemment diverses sortes de calculs rénaux. L'analyse du sang, de l'urine et des calculs eux-mêmes sont nécessaires pour déterminer précisément les changements alimentaires qui s'imposent. Cependant, certaines recommandations sont utiles dans tous les cas.

En buvant plus d'eau, on peut être certain de poser un geste adéquat. On augmente ainsi la teneur en eau de l'urine. Du même coup, les minéraux s'y trouvent déconcentrés et risquent beaucoup moins de précipiter et de former des pierres.

Mais attention! Toutes les eaux n'ont pas ici la même valeur. Celle qui convient particulièrement bien est l'eau distillée. Il s'agit d'une eau qui ne renferme aucun minéral. L'eau du robinet et certaines trop fortement minéralisées peuvent être contre-indiquées. Elles peuvent favoriser la formation des calculs.

Le fait de consommer moins d'aliments riches en protéines est une autre mesure qui peut contribuer grandement à prévenir la formation de certains calculs. Les protéines en excès engendrent un haut niveau de déchets uriques dans l'urine. Ces déchets forment des cristaux et ces derniers peuvent devenir des calculs.

L'oxalate de calcium

La plupart des calculs rénaux sont constitués d'oxalate et de calcium. Cet oxalate provient des aliments qui renferment de l'acide oxalique. Par exemple, les épinards en contiennent des quantités importantes. C'est le cas également pour d'autres aliments (feuilles de betteraves, bettes poirées, rhubarbe, amandes, noix de cajou, persil). L'acide oxalique est également présent dans le thé et le chocolat. Ces deux dernières sources comptent énormément dans la formation des calculs chez beaucoup de gens.

Le sel de table est une autre substance à surveiller. Il est surtout très important de réduire le sel dans les cas de dommages aux reins. Un apport important de sel entraîne un besoin marqué d'élimination de sels minéraux. Cette situation accroît la présence des minéraux dans l'urine et favorise du même coup la formation des calculs.

Jean-Marc Brunet